A free template from Joomlashack

Accueil arrow Actualités arrow Le MNLE soutient la Luzerne
Le MNLE soutient la Luzerne Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par MNLE   
21-03-2011

Déjà 3 200 signatures pour sauver la luzerne. Un buzz incroyable en seulement 1 mois !

Plus de 12 000 visiteurs sur le site www.sauvonslaluzerne.org  et surtout 3 200 signatures de la pétition en ligne ! Tout en l’espérant les animateurs du collectif sauvons la luzerne ne s’attendaient pas à un tel engouement.

Lancée sur le net début février, sans grands moyens mais avec passion, cette pétition est destinée à empêcher la disparition programmée de la luzerne, notamment en raison d’un arrêt d’ici quelques mois des soutiens européens à cette culture.

Les 3200 signatures, dont le nombre augmente à un rythme constant de plus de 100 par jour, proviennent pour l‘instant surtout de non agriculteurs. Elles s’accompagnent de commentaires (plus de 700 !) qui montrent que les citoyens savent se mobiliser de manière positive en soutenant une culture à la fois productive et protectrice des ressources naturelles.

Le succès de cette pétition est l’expression du bon sens citoyen appelant à conserver une solution existante, concrète et qui satisfait toutes les parties prenantes (citoyen, consommateur, contribuable…), avant que d’appeler à une croisade contre certains excès. Cette initiative montre que des actions légitimes, cohérentes et passionnées dans le domaine de l’environnement recueillent un soutien populaire large et mérité.

 

Le site www.sauvonslaluzerne.org  :

Ce site donne une information sur l’intérêt environnemental collectif de la luzerne emblème du Grenelle de l’environnement. Il propose également de signer la pétition adressée à la Commission Européenne. On y trouve des témoignages vidéos de nombreux responsables publics, d’agriculteurs et d’éleveurs, mais aussi de représentants d’ONG.Les soutiens couplés de Bruxelles s’arrêtant au 31 mars 2012 et aucune disposition précise n’étant prévue pour les campagnes 2012 et 2013, les agriculteurs risquent légitimement de se tourner vers d’autres cultures. La pause environnementale que représente la luzerne peut disparaître dans les régions de grandes cultures soit 70 000 hectares. Le site demande donc de la cohérence dans les décisions européennes. On ne peut pas à la fois encenser la production de luzerne, lui prédire un bel avenir dans le cadre de la PAC 2014 et ne pas se soucier de son éventuelle disparition dès 2012. Déjà moins 70% de surfaces de luzerne en France en 30 ans, moins 30% en Champagne-Ardenne depuis 2006. Ca suffit !

 Contact presse : Denis Le Chatelier Tel. : 06 09 93 31 23  Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 
 
 
Joomla Templates by Joomlashack