A free template from Joomlashack

Accueil arrow Communiqués arrow Quel avenir pour l'automobile électrique ?
Quel avenir pour l'automobile électrique ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par MNLE   
27-07-2012

Communique
Pantin, le 27 juillet 2012     

 

Quel avenir pour l'automobile électrique ? 

 

Le vocable de la voiture propre fleurit. N’est-elle pas encore un euphémisme d’un capitalisme en mal de verdissement ? La voiture électrique comme l’hybride, a la cote si on en croit la déclaration gouvernementale sur l’avenir de la filière automobile.

Plus de cinq mois par an, les apports du nucléaire et  des énergies sans carbone fossile ne sont pas capables de faire face à la demande en électricité, même pendant les heures creuses de la nuit. La recharge des batteries serait opérée  avec  de l’électricité fabriquée à partir d’énergies fossiles carbonées. Ce n’est pas aussi propre qu’on veut nous le faire croire.

Peut-on asseoir l’industrie française de l’automobile sur la traction électrique ? En fonction des données actuelles la voiture électrique restera urbaine et sa place va dépendre de plusieurs facteurs : durabilité des batteries qui détermine le coût, rôle dévolu à la voiture dans les déplacements domicile - travail et l’accès à la ville. Dans tous les cas de figure l’impact restera marginal. La prospective industrielle ne peut pas essentiellement  être assise sur un essor du véhicule électrique.

Il faut reconnaître au gouvernement une volonté d’assurer un avenir à la filière automobile, notamment par la promotion de nouvelles motorisations et de politiques publiques. On peut s’interroger sur leur efficacité immédiate, mais ces mesures nécessaires ne suffiront sans doute pas à pérenniser l’industrie sur le moyen terme car l’innovation s’use vite. Il ne sera pas non plus possible de faire l’impasse sur les rapports de production au niveau national comme au niveau international car la course folle pour abaisser le coût du travail est suicidaire. En outre il faut réfléchir à l’automobile durable, non pas seulement parce qu’elle utilise un carburant sans carbone fossile, mais comme une chose dont on use sobrement pour répondre à des besoins.

Avec ces conditions, l’automobile durable a un avenir si le panel des carburants est élargi aux biogaz et aux biocarburants de troisième génération en complément à l’électricité. Sortir de l’âge des énergies fossiles carbonées est un impératif absolu.

 

 

 Télécharger le communiqué

icone_pdf.gif

  

 
 
Joomla Templates by Joomlashack